Problèmes orthodontiques

Classe II

Problèmes orthodontiques de classe II

La Classe II représente une occlusion inadéquate où le maxillaire supérieur et/ou les dents supérieures sont très avancés par rapport à la mâchoire du bas. Ce type de problème est souvent caractérisé par un profil facial convexe et un menton rétrusif.


Le facteur génétique joue un grand rôle dans les problèmes de classe II car dans la majorité des cas, la mandibule est plus petite que la normale. L'habitude de "sucer son pouce" peut aggraver nettement ce problème.

La correction orthopédique peut influencer le développement. Donc, il est conseillé d'intervenir lors de la croissance.

Classe III

Problèmes orthodontiques de Classe III

La classe III dentaire est aussi un problème génétique.

Dans ce cas, les dents et la mâchoire inférieure sont déplacées à l'avant des structures du maxillaire supérieur.
L'apparence d'un patient en classe III nous donne l'impression que la mâchoire inférieure est nettement plus grande que le maxillaire supérieur.

Occlusion croisée

Une occlusion croisée postérieure est habituellement la cause d'une construction du maxillaire supérieur ou d'une mandibule plus large que normale. Un maxillaire supérieur plus étroit peut entraîner un déplacement de la mâchoire inférieure vers le côté lorsque la bouche est fermée. Les dents du bas seront donc à l'extérieur de celles du haut.

Cette position n'est pas fonctionnelle et nous démontre souvent une asymétrie.

Chevauchement

Chevauchement des dents

Le chevauchement dentaire est le problème d'orthodontie le plus commun.

Plusieurs facteurs contribuent au chevauchement dentaire, mais il est habituellement causé par un manque d'espace combiné à une masse dentaire excessive.
Le chevauchement dentaire est souvent associé à des problèmes de gencive ainsi qu'à un risque élevé de caries, car le brossage de dents devient plus difficile.

Débordement vertical excessif

Débordement vertical excessif

Un débordement vertical excessif est démontré par une occlusion trop fermée. Dans une telle malocclusion, les dents inférieures sont parfois cachées complètement par les dents supérieures.

Les problèmes associés à ceci sont :
  • Le dégagement gingival excessif au sourire.
  • La protrusion ou l'entrappement de la lèvre inférieure.
  • Les incisives inférieures font contact avec la muqueuse palatine pouvant causer un traumatisme.
  • L'usure des incisives inférieures.

Béance

Une béance des incisives supérieures est souvent causée par :

L'habitude de "sucer son pouce ";
Une posture linguale inadéquate (propulsion de la langue);
Un développement vertical excessif d'une ou des deux mâchoires;
Le diagnostic et l'intervention à bas âge sont importants afin de mieux corriger cette malocclusion.

Diastème

Diastème - espace entre les dents

Le diastème (espace entre les dents) est aussi un problème orthodontique fréquent.

Comme le chevauchement, le diastème peut être relié à la grosseur des dents ainsi qu'à la grandeur des mâchoires. Le "frein" (tissu attaché à la gencive) est souvent la cause d'un diastème entre les deux centrales. Un débordement excessif ainsi qu'une protrusion des incisives supérieures peuvent aussi en être la cause.
De petites dents étroites, des dents absentes ou incluses peuvent aussi être un facteur.